Tuesday, June 17, 2014

Les noms de domaine .GLOBAL : l’alternative aux .COM

De nombreuses nouvelles extensions Internet sont à présent à disposition et de nombreuses autres sont distillées petit à petit, venant ainsi inonder l’univers des noms de domaine. Pourtant, c’est un fait: les nouvelles extensions sont là et trois paramètres sont à prendre en compte dans toute - actuelle - et nouvelle stratégie de marque :
  1. Les noms de domaine .GLOBAL pourraient bien s’imposer d’ici quelques années comme “le nouveau .com”: si tel était le cas, le coût modique de son renouvellement pendant les dix prochaines années devrait représenter peu par rapport à ce qu’il en coûtera si celui-ci est enregistré par un tiers.
  2. Les modes en matière de nommage sont bien surprenantes et très souvent, il est trop tard au moment de l’achat. Sécuriser son .GLOBAL fait partie des petits gestes qui permettent de "voir venir".
    Savez vous qui est l’exploitant du nom de domaine leclerc.fr ? Savez-vous que le Registre du .CO, qui n’est rien d’autre que le Registre des noms de domaine pour la Colombie, est une des extensions qui connait la plus forte progression? Est-il besoin de rappeler que l’extension privilégiée des télévisions, le .TV, n’est autre que celle des îles Tuvalu, elles mêmes perdues dans le Pacifique?
  3. Nul besoin d’enregistrer tous les nouveaux noms de domaine. Seuls ceux avec le plus fort potentiel devraient composer tout portefeuille de noms de domaine. Si une marque doit sécuriser les noms de domaine qui entourent son activité, sa stratégie doit aussi présenter un volet qui intègre les rares extensions génériques parues et à paraitre. Un groupe qui affiche plusieurs marques ou activités différentes aura besoin d’un nom de domaine pour le représenter dans sa globalité.
Post a Comment