Tuesday, December 16, 2008

Algorithmes de recherche et extensions personnalisées

Les "extensions personnalisées" représentent la révolution 2009 en matière de nommage Internet. Aujourd'hui, de nombreuses organisations communiquent avec un nom de domaine en .COM ou en .FR.

A partir de 2009, il sera possible pour ces organisations de prétendre à leur propre extension personnalisée: .SOCIETE et déployer ainsi des noms de domaine de type: http://www.contact.societe, http://france.societe http://www.produit.marque, etc...

Imaginez un « .WINE »: une opportunité exceptionnelle de déployer un projet unique dans l’industrie vinicole. Lancer un tel projet vous installerait au rang de registre, au même niveau que le .COM avec un réseau de distribution déjà existant: les « Registrars ».

Ce serait un projet qui pourrait s’avérer très lucratif si celui-ci est bien conçu : référencement, enchères, régies publicitaires, intérêt de la communauté vinicole mondiale à communiquer « en ligne » derrière une extension qui lui est consacrée…

Un tel projet installerait son promoteur directement au devant de la scène de son industrie.Une position extrêmement avantageuse car, dans le cadre des nouvelles extensions personnalisées, l’organisme de tutelle, l’ICANN, n’autorisera pas de confusion dans l’attribution des extensions et donc…peu de chance de voir se développer de concurrence dans toute industrie qui lancera sa propre extension.

Imaginons maintenant qu’un grand moteur de recherche intègre demain dans son algorithme de recherche la prise en compte de l’extension du nom de domaine ? - rappelons que cette extension n’est pas considérée à ce jour dans la lecture d’une URL lors de l’indexation - Nous entrerions dans une nouvelle ère de qualité des résultats de recherc1he sur Internet.

Chaque site Internet de l’industrie vinicole utilisant une URL propre à cette industrie (ex : www.mon-vignoble.vin) se verrait propulsé de l’avant et déclasserait nombreux de ses concurrents utilisant d’autres extensions.

A ce jour, environ 500 candidats ont manifesté leur intérêt et envisagent un éventuel lancement en Septembre 2009. De 21 extensions génériques (.com .net .org .biz .info ...), nous passerions entre 2009 et 2010 à plus de 500… Avec de nouvelles extensions dédiées à différentes industries, il serait surprenant que ce grand moteur de recherche ne considère pas ces extensions à l’avenir dans la qualité de ses résultats.

Rappelons que l’objectif d’un moteur de recherche « de qualité » est de proposer un résultat en adéquation avec la recherche de l’internaute.

En d’autres termes, cela en revient à se poser la question suivante : qui, mieux que le futur registre mondial du vin, peut proposer une meilleure garantie d’être trouvé dans un moteur de recherche avec des URLs de type www.monvignoble.wine ou www.ma-marque.vin?

Réponse : personne.

Acheter son nom de domaine en .vin (.wine, .vine ou autre) et référencer son site Internet deviendraient « très certainement » les meilleures façons d’être trouvé dans un moteur de recherche mais aussi de se positionner devant des concurrents déjà bien installés avec un .COM, un .FR ou toute autre extension de nom de domaine.

Devons-nous nous attendre à des résultats de recherche fondamentalement différents grâce au lancement des nouvelles extensions ?

Réponse en 2010 !
Post a Comment